Header Pic Header Pic
Header Pic
 
Header Pic
Header Pic  Pfeil Header Pic
Header Pic
menu principal
NETANYAFOLIE
NOTRE RESEAU
NOS LIENS FAVORIS
COMPTEUR
PHOTOS ISRAEL

Météo Netanya
NOTRE BOUTIQUE
Selection Deezer

Les services de la ville de Netanya


La Municipalité de la ville

 

Mairie de Netanya

Les informations en dehors de la ville

Nouveau à netanya


Le site de la ville en Français

 

Les Transports de la ville

 

la politique à Netanya

 

L' éducation à Netanya

Les associations à Netanya :

 

Guysen, le Guide, Association des Originaires de Belgique en Israël, Aleph Ledoroth, Association Mondiale Israélite de Tunisie, Centre National des Etudiants francophones, Fédération Mondiale du Judaïsme Marocain, Institut d'études lévinassiennes, Tehilla, Hai Bahem, dons, Migdal, IsraHelp, Union des patrons et des professionnels juifs de France, Les amis français de Zaka, Alternativa Laboral, Appel Unifié des Juifs de France, Ezer Mizion, Big Brothers and Big Sisters of Israel, KKL

L' Emploi à Netanya :

 

 

Computer Jobs in Israel

Jobs d'été en Israel

Manpower Israel

Shiluv, bureau de placement

CPS, Informatique

Recrutement de professionnels de l'informatique

Tafkid Plus

Service Civil

Dispositif Emploi

 

L' Immobilier à Netanya :

Banques d'Israel (Hebreu/Anglais)

Icube, Salons Immobiliers

ISIMMO, Immobilier

Liens Utiles

Top Israël, votre partenaire immobilier

Optimum Immobilier

Immoel 101

Panorama Immobilier

Immobilier Israël

Annonces Immobilier Israël

Netanya Real Estate

Israel Discount Bank


les numéros Utiles

BEIT CHALOM ( TIYOUL ) : 09-884-1982 
ISRAEL AUJOURD'HUI : 0507 507 896
CASIFAN : 09-882-7685
HOPITAL LANIADO : 09-8604666

Dérangement telephonique Bezeq : 166
Horloge parlante : 1405
Renseignements téléphoniques : 144
WIZO : 1 -800 - 220000
Aides victimes aux agressions sexuelles : 1202
ERAN : 1201
ELI : 100
POMPIERS : 102
POLICE : 100
Maguen David Adom : 101
URGENCE MAIRIE : 106

 



COMMENT CHOISIR SA CAISSE DE MALADIE ET SON MEDECIN PAR TERREDISRAEL.COM

 

 

Ce texte ne prétend en rien être exhaustif, il doit ouvrir la voie à vos remarques, critiques et autres questions auxquelles nous nous efforcerons de répondre.
Revenons à ce point essentiel qui devrait "dédramatiser" cette question du choix du médecin. Si on est satisfait de son médecin, tant mieux, sinon, on a toujours la possibilité d'en changer !
On peut conseiller aux francophones, habitués à la "médecine libérale" française d'envisager, dans un premier temps, de s'adresser à ces médecins.Il y a de plus en plus de médecins qui reçoivent, au titre de la Caisse de Maladie, dans leurs cabinets privés. C'est ce qu'on appelle le "Médecin indépendant" ("Rofe Atzmai").Les Médecins de famille exercent pour la plupart dans des dispensaires, mais pas seulement.
Mais voila, le premier contact ne suffit pas parce qu'il risque souvent d'être décevant, surtout quand on se présente sans rendez-vous pour un cas que nous considérons comme "urgent" quelques minutes après l'heure officielle de fermeture du dispensaire …
Quant aux qualités humaines, c'est à chacun de nous de ressentir ou non, ce "feeling", ce petit "quelque chose" qui fait qu'on va être d'emblée mis en confiance !La compétence du médecin est fonction de ses qualifications (dont la réputation peut représenter un des aspects, mais qui peut être aussi trompeuse). Il est à remarquer que tous les jeunes médecins sont titulaires du Diplôme de "Spécialistes en Médecine de Famille
Mais ce n’est pas suffisant, il faut rechercher les autres critères indispensables qui sont la "Compétence", ses qualités humaines et votre "feeling" avec lui.Il est bien évident que le fait que le médecin soit "francophone" est un élément positif pour les nouveaux venus dans le Pays.C'est la recherche de "CE" médecin qui doit déterminer le choix de la Caisse.
Le malade informé participera à son traitement en toute connaissance et en toute "confiance".Il s'agit, avant toute chose, d'établir une relation "positive" qui va permettre au patient une meilleure connaissance de son état de santé et d'établir un vrai "dialogue" qui aidera à mieux fixer la conduite à tenir (investigations complémentaires, traitement), et ce, tout en diminuant la crainte et le stress.


Si le médecin est détenteur d'un grand "savoir" et d’une "grande expérience" à l'inverse du patient qui vient le consulter, il existe malheureusement un certain nombre de médecins qui n'associent pas leurs patients à leur réflexion et ne les informent pas suffisamment.La crainte est un élément de "stress" et provient aussi, de la différence de "Savoir".
En effet, cette relation est par essence, une relation complexe faite à la fois d'éléments "émotionnels", d'une "attente" allant jusqu'a une certaine "crainte", mais aussi, et avant tout un "Espoir" !
Afin de mieux choisir son médecin, nous allons définir ce que doit être, dans l'idéal, la fameuse "RELATION MEDECIN-MALADE" :
On peut changer de médecin, on peut aller voir un autre médecin en l'absence du médecin de famille ou en cas de déplacement dans une autre ville ou région.même médecin indéfiniment.Comme cela vient d'être instauré en France, chaque assuré, après s'être inscrit dans la Caisse, doit choisir un Médecin de Famille. L'inscription auprès d'un médecin donné ne signifie en rien que l'on soit attaché à ce 
Voici quelques conseils en particulier aux Olim ainsi qu'aux candidats à une Alya prochaine, conseils qui les aideront à choisir un médecin de famille.


ET SON MEDECIN :







- l'instauration d'assurances complémentaires, gérées par les Caisses qui leur permet de proposer des services supplémentaires, sont un bon argument commercial.- le choix de spécialistes les plus renommés exerçant des fonctions hospitalières, etc..Mais cette concurrence se manifeste particulièrement dans le domaine de la "Qualité des Soins" :L'existence du "Panier de prestations" limite la possibilité de concurrence entre les caisses et "uniformise" le nombre de ces prestations.
Ce panier est mis a jour, une fois par an par une Commission qui réunit les représentants des Ministères de la Sante, de l'Economie et les représentants des caisses. Le panier adopté en 1995 était, en gros, celui pratiqué par la "Klalit" à ce moment-la.- La Loi a fixé l'établissement d'un "Panier de Prestations", qui est le même pour toutes les caisses. 
En effet, elles ont investi de l’énergie, des budgets et sont réorganisées pour attirer le plus grand nombre d'assures et une sensation de "liberté" tellement importante pour le citoyen d'un pays "moderne"...une amélioration des Services du fait de la concurrence entre les caisses. - Du point de vue de la population, le choix de la Caisse par les assurés aura entrainé des conséquences positives : 
Mais, en permettant le libre- passage d'une caisse à l'autre, cela a pose problème à la "Maccabi" qui n'était pas forcement préparée à cet afflux de gros consommateurs de soins... (Le langage utilise en Economie de Sante pourra choquer certains, mais, que faire : pour soigner il faut en avoir les moyens et on est parfois contraint de parler en termes d'Economie !).Prenons pour exemple le cas des personnes âgées qui étaient "traditionnellement" membres de la "Klalit" (parfois contre leur volonté), la Loi a eu pour conséquence de rendre obligatoire l'Assurance-Maladie et d'augmenter le montant de leurs cotisations, ce qui a augmente les revenus de la "Klalit". 
-Le changement ou plutôt la "révolution", est caractérisé par la mise en application de cette fameuse Loi de Sante Publique qui a décidé que les cotisations seraient perçues par le Bitouah Leoumi et a instauré le "libre-choix" des caisses par les assurés contrairement à la période antérieure où les Caisses pouvaient choisir leurs adherents en fonction de critères "socio-économiques" parfois discutables, mais toujours inavoués ...
L'Histoire de la Klalit a été étroitement liée à celle de la "Histadrout" et du Parti Travailliste jusqu'au "divorce" au moment de la Grande réforme de la Histadrout et du vote de la Loi de 1995....Depuis Berl Kaznelson et Zeev Jabotinsky jusqu'à Haim Ramon (qui a été l'instigateur de la Loi de 1995), les caisses étaient autonomes ou plutôt liées à tel ou tel parti politique ou organisation.Depuis un siècle maintenant, l'histoire des Caisses de maladie est étroitement liée à l'Histoire de l’Etat d’Israël.Remarque :



Elle a du affronter de gros problèmes de gestion depuis la mise en application de la Loi de 1995.Elle assure environ 8% de la population.-"La Léoumit":


Elle assure environ 12% de la population. Elle est caractérisée par une gestion saine ce qui lui donne une excellente image de marque. Elle n'a pas d'hôpitaux ce qui explique en partie sa meilleure gestion."la Meouhedet" 




Elle a une bonne image de marque et a su s'adapter à l'afflux de nouveaux adhérents depuis la mise en application de la loi de 1995.Elle assure environ 25% de la population et a quelques hôpitaux. Elle est traditionnellement caractérisée par la prédominance de praticiens exerçant en cabinet privé."La Maccabi" 





La Loi de Santé de 1995 lui a été favorable sur le plan financier et a donc permis ces réformes.Etant donne l'image de marque "négative" qui la caractérisait traditionnellement, elle a opéré ces dernières années, des reformes importantes, particulièrement au niveau de la qualité des services.Elle dispose d'un réseau important de dispensaires polycliniques, de spécialistes et d'une vingtaine d'Hôpitaux répartis dans l'ensemble du pays. Cette structure très lourde lui pose de gros problèmes de gestion.Elle assure environ 55% de la population et est la plus ancienne Caisse de Maladie."La Klalit"("Sheroute Briout Klalit") 





- "la Leoumit"- "la Meouhedet"- "la Maccabi"- "la Klalit" (Sheroute Briout Klalit)Les 4 Caisses de Maladie sont :



 
Header Pic
 

Copyright 2011 Netanyafolie